Menu
Actu mode / mode

L’industrie du Luxe face au Covid-19

Les marques du luxe ont souffert  de la chute de la demande des acheteurs chinois et des fermetures d’usine dans les principales régions manufacturières d’Italie. Les fournisseurs de textiles et de produits en cuir ont déclaré que la demande avait été réduite auprès de sociétés comme Gucci, Prada et Salvatore Ferragamo. « On produisait 880 à 1000 sacs par mois pour Gucci. En février, on en a produit 450 et nous n’avons aucune commande pour mars, » d’après le propriétaire d’un fournisseur de la  marque de luxe Kering.

 Comme beaucoup d’autres secteurs, celui des produits de luxe, qui représente 320 milliards de dollars, est assailli par l’incertitude quant à la durée des effets du coronavirus.

Cependant les marques de luxe ne se laissent pas abattre et contribue tant bien que mal à l’effort mondial contre cette pandémie. De LVMH à L’Oréal en passant par Dolce & Gabbana l’heure est à l’entraide pour apporter sa pierre à la lutte contre le Coronavirus.

A l’image de la mobilisation des industriels durant la première guerre mondiale, c’est aujourd’hui le secteur du luxe et de la mode qui se mobilise. Le 17 février, Dolce & Gabbana annonçait en Italie une donation importante pour supporter une étude sur les réponses du système immunitaire au virus en précisant qu’il s’agissait d’« un devoir moral » pour eux.

En France le groupe L’Oréal et le géant du secteur LVMH ont eux transformé leurs chaînes de production afin de produire des masques et des solutions hydroalcoolique afin de venir en aide au hôpitaux français et cela  gracieusement. Les équipes des parfums Christian Dior, Guerlain et Givenchy prétendent pouvoir livrer au moins 12 tonnes de gel hydroalcoolique en une semaine. Des parfums onéreux au gel désinfectant gratuit cela peut être surprenant et sur les réseaux sociaux ont crié au scandale marketing !

Dans le courant de la semaine, la maison Hermès a également annoncé envisager la production de gel, le temps d’adapter l’environnement de travail de son site Hermès Parfums au Vaudreuil aux normes en vigueur.

Dans un pays en guerre sanitaire, l’économie doit passer en mode « combat » et même si cela s’éloigne des codes habituels de ces maisons. Le message, envoyé par Emmanuel Macron mi-mars, a été reçu cinq sur cinq. Cette union de l’industrie du Luxe nous montre bien que nous devons tous être unis et solidaires face à cette pandémie. 

No Comments

    Leave a Reply